Collecte de l'eau de pluie - Eau Douce

Rechercher une ville…

Collecte de l'eau de pluie

329 litres d’eau potable, c’est en moyenne ce que consomme par jour un foyer français. Parmi les activités domestiques les plus gourmandes en eau, l’utilisation des sanitaires est estimée à 20% ; puis arrive avec 12% l’utilisation d’une machine à laver le linge ; 10% pour nettoyer la vaisselle ; 6% pour l’entretien d’un jardin et d’une voiture… Alors, pourquoi ne pas se tourner vers une ressource comme l’eau de pluie afin de réaliser quelques économies sur votre facture d’eau ? Et surtout sauvegarder cette ressource essentielle à notre vie quotidienne.

Les nombreuses utilisations de l’eau de pluie

En France, il est possible de collecter et de conserver l’eau de pluie pour en faire un usage strictement personnel. Un usage personnel désigne l’utilisation de l’eau de pluie à l’intérieur d’un logement (en excluant tout utilisation alimentaire), mais aussi à l'extérieur d’une habitation.

En d’autres termes, l’eau de pluie peut être utilisée pour un grand nombre d’usages comme :

  • Pour la chasse d’eau des toilettes
  • Laver les sols
  • Laver le linge à condition d’utiliser un traitement de l’eau adapté
  • Arroser un jardin
  • Nettoyer un véhicule, un vélo, de l’outillage, une terrasse ou un patio, la façade d’un logement
  • Eteindre un incendie

Première étape : l’installation !

Ça y est : vous avez décidé de vous lancer et de récupérer l’eau de pluie ! Il faut pour cela d’abord choisir votre méthode de stockage : à savoir une cuve hors-sol ou une cuve enterrée. Détail important, l’eau récupérée doit avoir ruisselé uniquement sur une toiture qui est accessible seulement pour son entretien. Si vous décidez de raccorder votre installation au réseau d’assainissement collectif pour utiliser l’eau récupérée à l’intérieur de votre domicile, il est alors obligatoire de remplir une déclaration d’usage auprès de votre mairie.

Sécurité et entretien de votre système de récupération

Il s’agit avant tout de signaler le plus clairement possible lorsque de l’eau de pluie est utilisée à l’intérieur d’un domicile. Pour cela, une plaque de signalisation indiquant « eau non-potable » accompagnée d’un pictogramme explicite doit être installé à côté de chaque point d’eau distribuant de l’eau de pluie. Ces mêmes robinets doivent également pouvoir être verrouillés à tout moment grâce, par exemple, une clé à molette.

Tous les six mois, il faut vérifier la propreté des équipements de récupération et de distribution d’eau de pluie. Le propriétaire doit s’assurer que la signalétique indiquant l’accès a de l’eau non-potable soit toujours lisible. Il est aussi nécessaire de vérifier qu’il n’y ait aucune connexion entre les réseaux de distribution d’eau potable et d’eau non-potable. Chaque année, le propriétaire de l’équipement doit lui-même (ou déléguer à une entreprise), le nettoyage des filtres et de la vidange de la cuve de stockage. Mais aussi, vérifier le bon fonctionnement des vannes et des robinets de distribution de l’eau de pluie.

Prenez bonnes notes !

Il est obligatoire de tenir un carnet d’entretien contenant les inspections semestrielles et annuelles. Un agent technique du réseau d’eau potable de la municipalité peut venir contrôler un système de récupération des eaux de pluie. Les frais de contrôle seront à la charge du propriétaire. En cas de risque de contamination du réseau d’eau potable, le propriétaire devra réaliser les travaux recommandés par l’agent technique. Si le propriétaire refuse, le maire de la commune peut ordonner la fermeture du votre réseau de distribution d’eau de pluie.

N’hésitez pas à vous lancer et faire un geste pour l’environnement ! Eau Douce peut vous accompagner au quotidien grâce à des informations précieuses sur le volume d’eau de pluie que vous pouvez collecter dans votre zone géographique, mais aussi sur les dimensions idéales de la cuve pour votre logement.


Quelques informations supplémentaires :

  • Il est interdit d’utiliser de l’eau de pluie à l’intérieur d’un logement si l’eau a ruisselé sur un toit contenant de l’amiante ou du plomb.
  • Ne jamais utiliser de produits anti-gel dans la cuve de collecte d’eau de pluie.
  • Ne pas installer un robinet qui dispense de l’eau de pluie dans une pièce qui possède déjà un robinet d’eau potable. Exception faite pour les caves, sous-sol et les annexes comme un garage.
  • Un propriétaire doit informer un locataire sur la présence et le fonctionnement d’un système de récupération des eaux de pluie. En cas de vente, le propriétaire doit aussi informer l’acheteur sur ce système de récupération des eaux de pluie.